Edward Lipski
Tim Van Laere Gallery, Anvers (Belgique)

27.10 - 03.12.2011


















































Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse


La Tim Van Laere Gallery présente la première exposition monographique d’Edward Lipski dans ses murs. L’exposition présente sept nouvelles sculptures et cinq pièces murales inédites de l’artiste.


A la fois objets fétiches tribaux, graffitis peints à la bombe et oeuvres baroques, les pièces d’Edward Lipski proposent des aventures somatiques. Quand l’artiste présente d’anciennes références spirituelles ou un échange inter-espèces entre fruits, plantes ou animaux, il offre toujours à ses oeuvres une présentation séduisante et sensuelle. En hybridant des plantes et des animaux dans ses sculptures, Edward Lipski explore la relation animiste et la frontière floue entre le monde animal et végétal, construisant un décor inhabituel d’imagerie biologique en confrontation. Lipski fuit les distinctions culturelles hiérarchisées. Il les remplace par des chaînes associatives inattendues et des affinités formelles qu’il découvre entre les sujets étudiés. Selon l’artiste, nous n’avons jamais quitté la tribu : « Le primitivisme est immanent, profondément en nous, déclare t-il. Le primitivisme est intégré dans toutes les cultures de manière invisible. Nos rituels sont déguisés. Ils adviennent comme la cerise sur le gâteau dans des événements spéciaux. »


L’exposition d’Edward Lipski dans la galerie met en avant la tension entre la nature et la civilisation. Lipski présente un mélange chaotique de fruits en provenance de divers lieux et contextes, avec en final une croissance monstrueuse et sauvage. Fruits et animaux deviennent une métaphore du désir et de la tradition classique, mais apparaissent en même temps dangereux, inquiétants et toxiques. Ces deux types de sensations se manifestent en simultané. Lipski réfléchit sur la manière dont la nature se reproduit de manière exponentielle et comment la vie est devenue hors de contrôle.


Les oeuvres récentes d’Edward Lipski affichent une nouvelle complexité formelle. « Mon travail se situe entre culture et apparence visuelle, explique-t-il. Je travaille sur l’espace qui vous est familier et un autre domaine, plus abstrait. Cette confusion provoque une intensité particulière. » Le travail de l’artiste évolue entre ces deux pôles, la distance entre les extrêmes est floue, jusqu’à ce que nous nous trouvions nous-mêmes plongés dans un séduisant chaos visuel.
















































Archives 2011

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Edward Lipski, Tim Van Laere Gallery, Anvers

Exposition du 27 octobre au 3 décembre 2011. Tim Van Laere Gallery, Verlatstraat 23-25 - 2000 Anvers (Belgique). Tél.: +32 3 257 14 17.Ouverture du mardi au samedi de 14h à 18h.