Gian Paolo Striano, Naples, Terre de confrontations
Blindarte Contemporanea, Naples (Italie)

28.10 - 30.11.2011


















































Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse


Blindarte contemporanea présente la nouvelle exposition de l’artiste Gian Paolo Striano, qui dédie sa deuxième exposition dans la galerie à sa ville natale, Naples. L’artiste la réalise en citant le célèbre commentaire du politicien napolitain Matteo Imbriani Renato, Territoires en friche. Pour l’artiste, l’Irrédentisme, mouvement revendicatif par lequel les Italiens réclamèrent à partir de la fin du XIXème siècle certaines régions comme la Dalmatie, le Trentin, se bat pour son autonomie vis-à-vis de la souveraineté étrangère, non seulement concernant le territoire mais comme une condition imprégnant l’esprit du peuple napollitain soumis désormais à une oppression mafieuse insupportable.


C’est principalement à travers le choix et l’utilisation de certains matériaux que Gian Paolo Striano construit une exposition qui se transforme en voyage dans son propre territoire : les bunkers cachés pris d’assaut de la Camora, la mer polluée de la baie de Naples tout comme la côte sableuse de Bagnoli par les usines sidérurgiques d’Italsiders. Ce sont les symboles d’un pays qui a toujours essayé de modifier son histoire propre, sans avoir la capacité de trouver une solution et qui demeure dans un état irrémédiablement inchangé.


La première salle de la galerie abrite une grande installation, Undercroft, où quatre éléments volcaniques et des débris provenant de carrières illégales sont disposés pour former un espace rectangulaire afin de représenter les lieux où les patrons du crime passent leur vie misérable, dans une auto-ségrégation, conséquence inévitable de leur soif de pouvoir.


Le second espace de la galerie présente La Luna a Marchiaro, commutateur symbolique en marbre représentant la ville de Naples, avec le rythme de la lumière intense de la réflexion de la lune sur la mer, reproduite par l’artiste durant une nuit d’été en 2011. Le flash lumineux se reflète dans la grande photographie montrant la baie de Naples vue de nuit, symboliquement noire remplaçant la lumière réelle par un éclairage artificiel, pour rappeler indéfiniment les vains espoirs et les problèmes actuels de la ville.
















































Archives 2011

Gian Paolo Striano, Steel Shore, 2011, sand of the arena of Bagnoli, dimensions variable. Courtesy Blindarte Contemporanea, Naples

Gian Paolo Striano, Steel Shore, 2011, sand of the arena of Bagnoli, dimensions variables. Courtesy Blindarte Contemporanea, Naples


Gian Paolo Striano, La Luna a Marechiaro, 2011. Photographic Print, Fresnel lens, electricity, enamelled iron, 165 x 75 cm

Gian Paolo Striano, La Luna a Marechiaro, 2011. Photographic Print, Fresnel lens, electricity, enamelled iron, 165 x 75 cm


© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Gian Paolo Striano, Naples, Terre de confrontations, Blindarte Contemporanea, Naples

Exposition du 28 octobre au 30 novembre 2011. Blindarte Contemporanea, via Caio Duillo 4d-10, 80125 Naples (Italie). Tél.: +39 (0)81 2395261.