Marjolijn De Wit, Jardin abstrait
Otto Zoo, Milan (Italie)

18.05 - 15.07.2011















































































Précédent Suivant

Communiqué de presse


Otto Zoo Galerie présente Jardin Abstrait, la première exposition en Italie de l'artiste hollandaise Marjolijn De Wit, qui a récemment achevé deux résidences dans des lieux prestigieux en Europe : la Rijksakademie à Amsterdam et la Lia à Leipzig.


L'exposition est centrée sur un thème central de l'artiste : l'intervention de l'homme dans la nature qui est maintenant d'une influence globale sur notre perception, au point que la frontière entre entre naturel et artificiel a pratiquement disparu. Elle s'intéresse à la nature telle que construite par l'homme, romancée dans les parcs et les réserves sauvages, à sa commercialisation dans les éco-boutiques et les centres de vacances, à son émergence dans les appartements urbains, les terrasses et les plateaux de télévision.


Ce sont les scénarios que l'artiste s'attache à analyser et à travers lesquels - en sortant des matériaux artificiels et des éléments naturels de leur contexte originel - elle explore la relation entre figuration et abstraction en peinture. Marjolijn De Wit produit des toiles monumentales, des gouaches, des sérigraphies, des collages et des oeuvres en trois dimensions, toutes oeuvres principalement orientées vers les aspects déformés de la nature, jusqu'aux limites du grotesque, où l'élément abstrait rend ses images plus dynamiques et ironiques.


L'installation Abstract Gardening (Jardinage abstrait) rassemble une série d'oeuvres inspirées de l'art du jardinage, de ses outils et techniques : de grandes peintures, des gouaches de petit format, des sérigraphies, des collages et sculptures en céramique, souvent utilisées en conjonction avec d'autres médiums comme le plastique ou les algues séchées. Elle crée des forêts métaphysiques, des natures mortes composées de structures moléculaires et de récifs coralliens artificiels.


Marjolijn De Wit est attirée par ce qui est "entre": la phase de transition de ces transmutations devient un paysage indéfini dans ses oeuvres. Son travail n'a aucun but moraliste direct envers les conséquences environnementales de l'utilisation récuremment abusive de la nature par l'homme. Mais il fait transparaître à l'évidence l'hypothèse sous-jacente que plus jamais n'existera une idée de nature pure et intacte, avec toutes les conséquences en découlant.







































































Archives 2011

Marjolijn De Wit, jardin abstrait, Otto Zoo, Milan

English








Exposition du 18 mai au 15 juillet 2011. Otto Zoo, Via Vigevano 8 - 20144 Milan (Italie). Tél.: +39 (0)2 36 53 51 96. Ouverture du lundi au vendredi de 14h à 19h.


Marjolijn De Wit, Artificial Reef, 2009. Oil on canvas, 190 x 200 cm

Marjolijn De Wit, Artificial Reef, 2009. Oil on canvas, 190 x 200 cm


© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés