Océans et feux de camp, Allan Sekula et Bruno Serralongue, SFAI, San Francisco

Océans et feux de camp, Allan Sekula et Bruno Serralongue
SFAI, San Francisco (USA)

01.12.2011 - 18.02.2012









































Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse E-Flux


Organisée par le directeur du San Francisco Art Institute et le commissaire d’expositions Hou Hanru, Océans et feux de camp, Allan Sekula et Bruno Serralongue, est une exposition mettant en vedette deux des figures les plus innovantes dans le domaine de la photographie documentaire et de la vidéo contemporaines.


Les photographies et vidéos documentaires ont joué un rôle important dans l’évolution de l’art contemporain international, ouvrant aux artistes une nouvelle dimension d’engagement vis-à-vis des changements sociaux et politiques, produisant un genre esthétique très pertinent à notre époque de communication basée sur les médias. Issus de photographies et films du tout venant de la presse, leurs oeuvres jouent sur les frontières flottantes entre réalité et imagination, reportage et langage critique. Ils proposent également un nouvel espace où l’art contemporain se reconnecte avec la vie réelle, en tant que lieu de résistance à l’hégémonie des puissances établies. A l’époque où « Occuper Wall Street » est devenu un cri de ralliement contre la domination du capitalisme néolibéral, cette exposition d’Allan Sekula et Bruno Serralongue est particulièrement pertinent.


Allan Sekula est un photographe, écrivain et cinéaste vivant et travaillant à Los Angeles qui, dans les trois dernières décennies, a voyagé à travers le monde pour rassembler des documents sur les systèmes sociaux et la vie quotidienne des populations. Ses études critiques ont porté sur l’économie maritime, et en particulier les systèmes de transport intercontinentaux. À travers son engagement à long terme dans cette aventure, Allan Sekula a réalisé des expositions, des livres et des films (Fish Story, Lottery of the Sea, Ship of Fools, ou The Forgotten Space). Ces travaux révèlent la complexité, les contradictions et les réalités violentes d’un secteur clé du capitalisme mondial et montrent avec douceur les revendications de ceux qui risquent leur vie de labeur dans ce système.


Faisant écho aux explorations d’Allan Sekula, l’artiste parisien Bruno Serralongue suit des événements marquants, moments clés de changements géopolitiques et socio-économiques concernant diverses parties du monde : sommets économiques internationaux, forums sociaux, célébrations dans certains pays nouvellement indépendants, séquelles de guerres civiles, grèves et autres conflits du travail. Plutôt que chercher des images spectaculaires de ces événements sur le mode voyeuriste et dramatique des paparazzi, Bruno Serralongue sélectionne des angles inédits de la réalité. Avec des images tels les feux de camp du camping des travailleurs en grève à l’usine New Fabris de Chatellerault en France, les photographies de Serralongue affichent la rage et la détermination face à l’exploitation et à l’oppression.











































Exposition du 1er décembre 2011 au 18 février 2012. San Francisco Art Institute (SFAI), 800 Chestnut Street - SFAI Francisco, CA 94133 (Etats-Unis). Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 18h.








































Archives 2011

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

A gauche: Allan Sekula, Churn. De la série "Ship of Fools," 1999–2010. Photographie, 48 x 52 inches. Courtoisie de l’artiste, Christopher Grimes Gallery, Santa Monica, et Galerie Michel Rein, Paris.
A droite:
Bruno Serralongue, Feu de machines, New Fabris, Châtellerault, jeudi 30 juillet 2009. Série "New Fabris, Châtellerault, 2009." 2009. Photographie, 49 x 61 inches. Courtoisie de l’artiste et Air de Paris, Paris.